Une carte postale de Carolles

Pascale Guibert

Tant de lignes naissent et meurent ici, naturellement.
Ça part et se rejoint, se lance
Se brise, en tous sens :
Cahier d’écolier de la plage rayée du vert vif des algues,
Ondulations ardentes
Des vagues qui se retirent
Parfiler l’horizon,
Surgissements
Des phares piqués ici et là dans les flots
Brodés très vite au point de tige des nuages qui glissent…
Au bord vertigineux de ces marées de traits,
La profusion de vos boucles cuivrées revient
Me caresser,
Transports d’une brise qui passe :
Frissons de vase et d’eau,
Tourbillons laminaires,
Caramel beurre salé des sucettes spirales —
Et se replient sur vous mes lointaines pensées.
FacebookPDF