Un pli sans fond ou la fissure intime

Georges Henny

“Zigouillez Ysandre”, xylographia Walt, vociférant une tartufferie sans respect qui poignardait oblitérait, néantissait, massacrait la kidnappée jadis innocente, hélas gourgandine. “Fumier! enfoiré, Dugland!” cria Barbara, “assez!”.
Alors Barbalala commença d’écrire : “Farce grotesque ! Humiliation infâme ! Jolie Kafkaïenne, la malheureuse n’oubliera personne... Quiconque reproche sa trahison unira vilénie, wapiti, xénophobie, yuri, zoophilie...”
“Zut ! Y xénographier “wapiti” viendrait uniquement tâcher sa réputation quasi parfaite, outre nos manies libéralement kantiennes”, juxtaposa imperturbablement Hoctor Guvi, feignant élégamment de comprendre Barbara Avrokhordatos.
Ainsi exposé, Ilias Oyl ulula : “Youpi ! Ultime orgasme, intacte et appréciable.”
Alors, plutôt Confus (scius) ? Quoi? Un script si triomphal sans motif ni raison ni clairon? Non. Voici la raison du produit, car nous souhaitons agir sans dissimulation, nous avons bâti l'opus autour d'un motif qu'il s'agit d'offrir à un public sachant parcourir un script abracadabrant.
Nous voulions agonir un abruti plumitif lors du plan initial, mais plutôt qu’un insultant mot, nous avons choisi l'humour. Plus ambigu... plus amusant aussi! Un plumitif, oui, mais un plumitif ayant la conviction d'avoir un tact infini. Mais soyons courtois, disons "scriptor".
Un scriptor ayant donc produit un roman, ou story, ou Dichtung, ou chanson... nous n'arrivons pas à fournir plus qu'un portrait insuffisant du manuscrit si mauvais, si... chagrinant.
Parlant d’un viol, un maladroit Walt Landricks nous a fourni l’occasion, ô bon goût, pour fourbir nos crayons (à croquis, à portrait, à script, à notations). N’ouissant qu’un long chant unissant poncif, mauvais goût ainsi qu’insinuation plus quam obscura, nous avons choisi l’illustration du propos par la narration, pour qu’alors, jaillissant d’un obscur fouilli, d’un charivari, d’un galimatia unissant un cachalot malin au chaton mignon, l’improbation soit là.
Alors on nous dira : ignominiant tissu, pourquoi l’avoir pondu? La fiction, goudron coulant du bic ou du crayon va mourir si un art aussi abstrait, bâtard, naît par vos stylos moisis.
Alors pourquoi ?
Contraints, nous dirons-vous, nous voulions garantir nos arts d’un affront humiliant, par un mot ou un million : les ténèbres.
FacebookPDF