Trame alexandrine

Christian Ciocca

Un homme qui lit la Bible cet autre le journal
Dans les tremblements doux du tram matutinal
Rumeurs verticales mastiquées en silence
Que cernent les nouvelles du monde qui balance

Et ce jeune homme rasé ajustant à l'oreille
Son zircon dévissé tandis que sa voisine
Module en schwyzertütsch une plaisanterie fine
Qui tranche dans sa bouche où brille son appareil

Là un visage se ferme cerclé par l'écouteur
Rasades musicales déjà bues de bonne heure
Qu'accompagne le pied Et puis du véhicule

La scansion ferrailleuse caresse minuscule
Achève de rythmer les corps à l'unisson
Le convoi file captif en tissant nos fictions
FacebookPDF