#JeSuisUnYogourt

Julia Künzli

Je suis un yogourt. Vous aussi d’ailleurs. Nous sommes tous des yogourts. Blottis les uns contre les autres sur le même étage du réfrigérateur, nous attendons notre grand jour. Ce jour où quelqu’un pose son regard sur nous, sourit aimablement et nous sort du frigo.

Chaque fois que la porte s’ouvre, nous nous demandons qui sera l’heureux élu. Fraise rhubarbe avec son label de la région ? Pruneaux qui affichent fièrement le mot bio ? L’attractif miel à la grecque ? La petite coquine chocolat vanille ? Peut-être bien que ce sera enfin le tour de la vénérable cerise de la marque HIRZ. Le pauvre, sa date de péremption est passée depuis si longtemps. Monde cruel qui oublie un produit laitier d’exception ! Quel destin affreux que de finir seul au fond d’un appareil électroménager !

Quand les yogourts s’approchent de ce moment fatidique, ils sont pris de peur. Bien loin l’enfance insouciante des petits suisses que tout le monde adore, bien loin les années ravageuses des crèmes chantilly ! Leur heure arrive bientôt et leurs chances de vivre le bonheur s’amincissent tel le ventre de celui qui a opté pour le yogourt nature light.

Nous sommes tous des yogourts. Vous aussi peut-être. En tout cas, moi je le suis. Et comme je m’approche de ma date limite, je cesse mes comparaisons stupides et je vais regarder si j’ai un match sur Tinder. Faut pas déconner. J’ai bientôt trente ans et je n’ai certainement pas envie de finir comme le yogourt à la cerise ! #JeSuisUnYogourt
FacebookPDF