Exil

Susy Desrosiers

on laboure tes origines
te déporte


derrière le chaos    les cendres
tu as laissé ta blancheur
ton duvet

sur le quai
tu as abandonné une race sacrifiée
ton sang

au fond d’une cale
ballotée par les vents du large
les airs marins
tu tangues sur les eaux d’exil
vers des saisons inconnues

ton être est un désert
assoiffé d’azur
à grandes goulées
tu bois l’océan

s’éparpillent les éclats de brumes
une île
aux horizons hachurés de promesses
FacebookPDF