Un corps à rendre

Igor Gachet

Elle t’a donné un visage
pour recueillir les larmes de l’aube
lorsqu’elles se perdent dans les contours de ta peau

des yeux
pour baigner ton regard
dans l’écume des rivières immortelles

des oreilles
pour apprécier la douceur des bruissements du feu
quand il s’endort sous la voûte du soir

une bouche
pour hurler face à l’orage
et recevoir pour réponse le silence du vent

un nez
pour jouir des parfums du sous-bois
portés par l’ivresse silencieuse des saisons

des mains
pour gratter ta mémoire et cacher sous tes ongles
la poussière de souvenirs qui s’effritent

des pieds
pour fouler le déclin du monde
et y écraser les buissons épineux de la haine

mais maintenant tu n’es plus rien
une flèche disparaissant dans l’éternité
elle t’a tout donné
et désormais c’est à ton tour.
FacebookPDF