Traversée

Eva Marzi

La nuit guide à travers les chenaux
Dans les hauts fonds
mouillés d’étoiles
éclatent des balises

Sursaut d’éveil, la lune tangue
Je m’accroche aux draps
moites, de coton saumâtre
collés de sueur et d’aisselle
Une lueur intestine au fond de l’eau
attire la nage traînante
des murènes

Une vague grogne
Mes rêves n’ont plus d’adresse
plus d’audace
À l’intérieur
juste la longue phrase des vagues

Un canot de sauvetage
cogne au hublot
FacebookPDF