Rancœur

Patrick

Je m’en souviendrai avec un beau sourire
Au coin des lèvres juste avant de mourir
Mais pas aujourd’hui, ni demain, car
La saison est ouverte, le temps de souffrir.
FacebookPDF