Printemps

Jérôme Poulet

un autre printemps à nous ravir les
feux les jeux les chats
pousser les enfants
à grandes enjambées
toujours plus
loin
dehors
par dessus
le mouron tapi dans l'herbe grasse
il y a
en tout sens
le bruit des couleurs
la lumière aigüe des chants
les enlacements des odeurs
la pluie débordant les gouttières
il y a
le vieil arbre un cerisier
la vacuité entre ses bras nus
avant les fruits mûrs à ployer
jusque rompre comme un sucre
et
nous
de poussées en cassures
vers le sol et vers le ciel pour
empoigner encore pour
dévorer encore tant que
nous pourrons
les printemps
FacebookPDF