Premier poème pour une précieuse

Hadrien Gomez

Prenez ma main dans la vôtre
Descendez regarder les
trainées d’étoiles filantes
d’où le Phoenix jaillit
Perdez votre regard dans
les Serpents qui dansent
Posez vos mains sur votre ventre
et sentez, si leurs morsures
ne l’ont pas embrasé
FacebookPDF