Pour avancer

Julie Carron

Cristaux légers du froid
Se fondent dans un nuage expiré
Une marche solitaire, agitée,
Le pas qui a tranché le fil
Et le vitrail
Dans un rétroviseur
Qu’on ne peut traverser, pour
Rejoindre enfin le monde
Irréelle la vie au travers de qui tu cours
Toujours en mouvement mais
Peut-être trop de directions
Et si peu
De sens.
FacebookPDF