Pérégrination intime

Alexandre Vergne

Les marins pourront se vanter
Accrochés à leur bastingage
D'avoir traversé le monde
En voilier ou à la nage
Moi j'ai exploré
L’océan de ton cœur
Où les impétueuses vagues
Dessinées par ton corps
Etaient semblables à celles
Qui protègent cette île
Où demeure le trésor
De la vie éternelle
FacebookPDF