Passement

Natacha Ruedin-Royon

murmures sur papier japonais
comme une conversation
dont tu reprendrais le fil sans cesse, charge
de quenouille saugrenue, effilochée : un
reste de soie !

la mémoire tremble, ébarbe ses mousses rognées
au flanc du hêtre, là en bas.
ne te restera peut-être de ce temps suspendu
qu’une nostalgie imprécise parfums de crumble
aux framboises
FacebookPDF