oh comme je suis heureux !

Maxime Sacchetto

oh comme je suis heureux !
le glacier aux diablerets est
formidable aujourd’hui

sa façade est grise et j’y
placarde mes pensées
à la colle forte

oh comme je suis heureux !

j’ai lu des poèmes couché

dans un hamac à contempler
l’éternité bouffer une

souris

oh comme je suis heureux !

 j’ai trop bu samedi soir et
maintenant tout va bien

oh comme je suis heureux !

j’irai faire le con

encore à l’automne le long d’un
fleuve amazonien

oh comme je suis heureux !

de savoir avec certitude que dieu
n’existe pas ailleurs que

dans ma poitrine

oh comme je suis heureux !
l’autre soir on s’est embrassé
pour la première fois

oh comme je suis heureux !

 de te connaître

que tout semble aller
correctement

cette fois

oh comme je suis heureux !

d’être assis tranquillement

oh comme je suis heureux !

de goûter aux rêveries sans orages
des jours où l’on se sent bien
FacebookPDF