Marbre et granit

Vincent Forget

Pierres froides, en silence grillagé, étendues contre toi
Pierres droites rampent, honteuses de leurs pas
Pierre contre pierres contre moi éméché
Pierre charnel enlacé, empaqueté, déporté
Pierre sans me voir, sans parler, sans bouger, tu entonnes sur ma
langue une chanson endiablée,
Oublié tu t'incarnes à l'endroit du silence incarné
Et sur ta peau de pierre, Pierre, mes doigts grattent l'amour
incarcéré
FacebookPDF