Lucso fusco

Térence Carron

Un matin sous le ciel poreux
L’univers sombre dans une paresse
Muni d’or et de faiblesses
Il transite dans cette impasse
Possiblement mobile et rond
Il reste figé par l’origine
Stagne par habitude
Explique ses méandres
Par lassitude
Un stress inné embarqué
Sur ses mers lugubres
Terriblement sensible
Au vent et à l’amertume
Et on reste tout petit
Impuissant
Espérant
Que quelque chose
Se passe.
FacebookPDF