L'oeil

Laura Buogo

Ce n’est pas une photographie. Pas encore. Tout juste un reflet en suspens. Une image en devenir. Un corps qui se dessine dans une pièce sombre. L’œil noir de l’objectif cache un visage dans le miroir. L’immortalité suspendue à la pression de l’index. La date et l’heure blanches clignotent dans un coin de la scène. Tic. Tac. Le temps ne sait s’il doit s’arrêter. On a allumé une bougie. La flamme vacille encore dans l’obscurité. Le corps est immobilisé, recroquevillé, sans souffle. Les mains tremblent un peu. Augure d’un flou futur. Assurance d’un futur flou. Aucun bruit ne rompt le silence. La peau nue est de marbre, froide d’attente. Il faut pourtant que les muscles tendus peinent à supporter le poids de la honte. L’œil s’abaisse. Un souffle expire sur les lèvres et l’éternité faillit.
FacebookPDF