Les Pélicans

Louis Achille

Les mots sont boiteux
Pourtant c’est ma logorrhée qui secoue le vide
Les mots sont des totems inachevés

Si je dis que cent hyènes sortent du sol désertique
cent hyènes sortent du sol désertique
et qu’elles ne sont d’abord qu’une pâte informe
de la purée de pneu
des flaques de pétrole dégoulinantes
sur la surface du sol craquelé
et puis des fils se forment et se rejoignent
ils durcissent, petit à petit
ils commencent à dessiner une silhouette
et maintenant les hyènes marchent
elles aboient, elles ricanent
debout sur leurs quatre pattes
elles cherchent des cadavres
en meute avec leurs yeux jaunes
Dehors il y a un prêtre qui fume
des voitures passent
des taches d’essence irisées
Les mots sont boiteux
Pourtant c’est ma logorrhée qui secoue le vide
Les mots sont des totems inachevés
Si je dis que cent hyènes sortent du sol désertique
cent hyènes sortent du sol désertique
et qu’elles ne sont d’abord qu’une pâte informe
de la purée de pneu
des flaques de pétrole dégoulinantes
sur la surface du sol craquelé
et puis des fils se forment et se rejoignent
ils durcissent, petit à petit
ils commencent à dessiner une silhouette
et maintenant les hyènes marchent
elles aboient, elles ricanent
debout sur leurs quatre pattes
elles cherchent des cadavres
en meute avec leurs yeux jaunes

Dehors il y a un prêtre qui fume
des voitures passent
des taches d’essence irisées
sur le béton armé et maculé
et des paysages défilent sur mon écran sale


Tu ne reconnais même plus ces visages
les pélicans, eux
ils en ont rien à foutre
avec leurs pattes palmées qui ondulent
et se coagulent autour des cristaux de sel
les pélicans eux ils en ont rien à foutre
de la mer de signes qui nous inonde
de nos croyances qui deviennent des spectacles
Il paraît que les pieuvres pondent
entre deux et cinq milles œufs avant de mourir
chacun sa manière de secouer le rien
le rien qui nous aspire tous
de son unique vérité
J’ai essayé de pondre des œufs mais
ça n’a pas fonctionné
alors je continue à sculpter des totems tordus
en espérant devenir un jour
muet et inculte comme une bête

Dehors il y a un prêtre qui fume
des voitures passent
des taches d’essence irisées
sur le béton armé et maculé
et des paysages défilent sur mon écran sale
FacebookPDF