Le peintre

Samuel Christen

Les aéroplanes ne planent plus
Ils courent   ils s’élèvent   ils s’écrasent


Hier mon grand-père   dans son lit de fer blanc
Est mort
Bourré de morphine   remplis à ras bord
Il était chef de train   il battait ses enfants


Sur une plaque de métal dépasse une cime


C’est le dimanche de Pâques   mon grand-père était peintre
Cachez vos vœux
Les primevères sont vives cette année   mon Dieu
Il a cessé de geindre


Les nuages sont vides   je devrais me raser
FacebookPDF