Le 25 mai 2021

Maxime Sacchetto

je prends l’ascendeur descends avec
il y a en bas sur le quai direction
renens de l'arrêt vigie 25 mai 2021
à 9h41 des bulles de savon qui volent
les gens n'y font pas gaffe
absorbés comme des couillons
par leur téléphone portable et moi
je me demande qui fait voler ces bulles
sûrement un gamin ou une gamine
mais je ne vois pas
je n'ai pas mes lunettes car quand je mets
ce masque de protection j'ai de la buée
et je ne peux pas lire dans le bus ce qui est
embêtant alors je sors mes lunettes de la poche
de la veste achetée à 10 CHF d'occasion les mets
je réalise que ce sont des jeunes 16 ou 17 ans peut-être
riant fort dans la résonance du tunnel
et je me dis merde les ados ne sont pas moins cons
que nous à leur âge et je les apprécie pour ça
je pense à mon moi de 16 ans
si con et pourtant moi-même et je me dis
que le monde est plutôt bien fait
que ces ados sont des enfants et que moi honorable adulte
de 26 ans contiens l'enfant de 10 et celui de 16 quelque part encore
en moi que le temps n'existe pas
puisque j'ai sûrement quelque part le vieillard aussi
et je me souviens
de tous ces concepts de philosophie orientale
lus dans des ouvrages à gauche à droite
qu'on arrive très bien à faire maturer en attendant le bus 21
ou en buvant le café sur le balcon
le matin mais qui ne ressortent pas aussi vite
quand il s'agit d'avoir l'air intelligent aux yeux des gens
c'est vrai que samedi soir lorsque l'on a grillé des choses
à la lisière tout ce que j'ai pu sortir comble de sagesse
c'était que mon salaud si tu vas lâcher un fil
dans ce buisson-là tout ce que tu gagneras
c'est les chaussures humides
et une piqure de tique
FacebookPDF