la petite fille qui mettait des choses dans un trou

Pauline Délez

Elle avait commencé de creuser un trou et la première chose qu’elle avait mise dedans, c’était son papa. Il était pratique ce trou, bien caché et assez grand pour y mettre certainement plus qu’un papa. Alors elle avait ramassé, pour les glisser dans le trou, une boîte de conserve, un crocodile en plastique, deux-trois élastiques et un petit bout de caillou. De temps en temps, elle tombait sur des choses – grandes ou petites, ça n’avait pas d’importance – en se disant qu’elles iraient bien là-dedans. Elle les cueillait, délicatement, et les glissait bien au fond en faisant attention à ne pas déranger les choses qui y étaient déjà. Et puis un jour, comme ça, sans prévenir, le trou a débordé. Elle le regardait déborder et ne comprenait pas, d’où ça sortait que son trou à elle se mettait à déborder de cette manière. On n’avait jamais vu ça de mémoire d’éléphant. Ça a duré longtemps, longtemps, à cause de toutes les choses qu’elle avait mises dedans. Ça a duré jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien dans le trou. À part son papa, une boîte de conserve, un crocodile en plastique, deux-trois élastiques et un petit bout de caillou.
FacebookPDF