De la poudre aux yeux

Bleona Krasniqi

Tu sais : je me sens si bien depuis que je suis avec toi. Je côtoie les étoiles quand je sens ton parfum. Je vole, je rigole à n’en plus finir. Tu m’aides à aller vers les autres, tu me permets de vaincre ma timidité. Grâce à toi, je suis la reine du monde, je peux rester éveillée des nuits entières.

Mais tu t’en vas tellement vite : tu sais, je n’ai même pas le temps d’apprécier assez la vie en ta compagnie et, à chaque séparation, les réveils sont plus durs, l’amusement se fait plus rare. J’ai alors mal partout car j’ai besoin de toi pour affronter la vie.

Comment faire ? Je n’ai plus aucun sou ! Je ne peux plus t’acheter ! Un gramme et la descente aux enfers devient plus difficile. Il m’en faut plus, beaucoup plus : tu ne me fais plus d’effet ! Allez : vas-y, comme lors de notre première fois !

Mais non, tu me dégoûtes de plus en plus, mais j’ai toujours besoin de toi. Tu me colles à la peau. Ne serait-ce pas que de la poudre aux yeux, tout ça ? …

Tout compte fait, la drogue et l’amour ne sont pas si différents l’une de l’autre : on y succombe vite.

FacebookPDF