Cinéma

Florine de Torrenté

Tu ne sais plus qui t’es
ticket
déchiré.
Quitté,

t’as le cœur déchiqueté.
Pas la peine d’étiqueter
les raisons qui t’invitent au septième art, c’était tard
quand elle t’a laissé.

Rectangle blanc dans le noir
Pupilles rondes dilatées
Dis, là t’es dégoûté
L’amour a des goûts de terre
Terminé,
Mine de déterré.

– Le film va commencer –


Tu viens te cacher
Pansement visuel
Tu penses seulement à elle
Te soûler d’images
Divertissement,
Dix verres suffiront
Pour oublier tes sentiments
Ici les sens te mentent
Tu es devant l’écran
As-tu le cran d’allumer la lumière ?
Lumière sur ton passé
T’es passé dépenser
Ton argent pour oublier de penser.
Regarder des corps en mouvement,
Décor émouvant
Toi, tu restes assis dans le velours rouge, le dos bien calé
Prise de son dé
calée
Scène découpée
Des coups de pieds dans le siège
Souffle coupé
COUPEZ !
Changement de plan
Contre-plongée
Sortir la tête de l’eau
Changez le scénario
C’est naze, ça sert à rien,
La fiction ne rallume pas les flammes éteintes.
FacebookPDF