Au hasard des rues

Amanda Spierings

Il était beau, l’amour acheté à deux sous
Au marché aux puces du quartier près de chez nous.
Il avait l’odeur des croyances anciennes,
La couleur des vies mêlées de joies et de peines.

Il a pris tant de valeur, cet amour d’enfants,
Qu’on eût pu le croire sorti des rêves des grands
Avec son fou cortège de passions colorées
Et ces mots, ces "je t’aime", qu’on osait crier.

Et puis un jour, on a fini par le casser
Sans trouver de colle assez forte pour recoller
Ce qui nous valut ce surnom si sympathique,
Ce nom magnifique d’amoureux des bancs publics.

J’irai toujours à ce vieux marché mystérieux
Pour trouver peut-être un autre amour peu coûteux
Qui s’enrichisse au hasard des rues et des bancs.
Ou la colle à réparer les amours d’enfants.
FacebookPDF