Anges encordés

Isabelle Daccord

il y a des anges
qui se promènent la tête à l’envers
sur les glaciers
la tête nue
la tête folle
ils sont les enfants
des dieux sacrés
des dieux oubliés
de l’au-delà
ils ont oublié les douleurs des cieux
ils n’aiment plus que le chant du soleil
la tête à l’envers

les anges des glaciers marchent sur les pieds
ils ont pris le poids des plumes
ils sont sur l’envol
la tête nue
la tête ronde
la tête fêlée
d’une seule voix
ils errent en cordée
sans remarquer
les pieds sans ailes
sans remarquer
les pieds sans issue
les pieds gelés

sur les glaciers déambulent les anges éthérés
accrochés au-dessus des crevasses
ils miment la raideur du monde
pour qui l’éternité n’est qu’une seconde
vagabonde
FacebookPDF