Absences

Amanda Spierings

Caillot de cendres
dans l’âtre
froid, immobile

Là où glissait la flamme
hier au soir, et
l’alcool au gosier

Lumière de décembre
qui peint la pierre, noircie
au feu

Trait froid de soleil
en congère, sur
les veillées d’hier

Pressée de descendre
l’aiguille s’alourdit
des heures perdues

Le spectre d’un chat
fouille pour une braise, qui
n’existe pas

Passe le temps, et démembre
le vague souvenir
du chaleureux foyer

Le vent griffe la cheminée, mais
son cri ne trouble plus
la cendre congelée
FacebookPDF