Retrait

Florine de Torrenté

Périmètre sécurisé
La cible était libre, elle était claire
Mais
Signaux périmés
Mes
Sémaphores invisibles
Ton insensible flaire
Lascif calibre, la guerre est déclarée
Missiles tirs pensées hostiles
Vaines prières
Gros regrets...
Alors : bouclier déposé ; fierté remballée
Feu ! petit soldat
Tu ne veux pas de moi.
Sentiments divisés,
T’as mis des barbelés, de fer
Et quel dommage !
Collatéral,
J’ai le cœur amoché,
et le moral
déglingué.
Ton refus comme un obus
a laissé un cratère
massif irréversible,
Tu restes Général,
Je suis la prisonnière.
FacebookPDF