J'écrie

Jérôme Poulet

j'écrie la nuit voeu nu et m'en vêt
la langue les mots carbones
chemine plaines pages
en vers et contrefouts les
niaiseries les mirages appris
quelque part où
les comptes de fées ne sont pas
des contes de faits où
se parlent à mots choses
si peu en sommes de
grande ire et coups rages
quand l'échine des jours nous à court
mort due jusqu'aux os
je vous laids mêmes qu'on
se d'écrive et par le vrai que
l'on s'y découvre
Beaux
FacebookPDF