Fribourg
, le 
20 décembre 2017

Vernissage du tome IV de "L'Épître"

épître

Peu après le vernissage du quatrième tome de "L'Épître", le magazine de la BCU revient sur l'événement qui s'est déroulé entre ses murs.

 

Organisé le 20 décembre 2017 à la Salle de la rotonde, le vernissage du tome IV de L'Épître a rencontré un beau succès. Matthieu Corpataux, l'un des membres fondateurs de l'Association des amis de la BCU, chef d'orchestre et orateur de la soirée peut être fier de son Journal fribourgeois de la petite littérature très courte.

 

La Palette de personnalités présentes, dont plusieurs professeurs de l'Université de Fribourg, tout comme la qualité des textes édités ne nous amèneraient pourtant de loin pas à qualifier la littérature soigneusement choisie par l'éditeur de "petite", bien au contraire. Auteurs confirmés et jeunes talents s'y côtoient pour faire honneur aux Lettres fribourgeoises, avec des contributions de: Fabio Mottolini, Vincent Annen, Charly Rodrigues, Jean-François Haas, Ikran Isse Raghe, Olivier Pitteloud, Stéphane Berney, Catherine Charpié, Nicolas Violi, Quentin Perissinotto et Stefano Christen. Lors de la soirée, la lecture d'extraits des textes d'Olivier Pitteloud ("La chambre de l'enfant") et Charly Rodrigues ("Juillet nonante-neuf") ont servi d'amuse-bouche avant l'apéritif convivial qui a clos l'événement.

C'est d'ailleurs l'occasion pour la BCU de décerner une mention spéciale à la plume de notre collègue de la Réception Charly Rodrigues, dont le texte "Juillet nonante-neuf", tout teinté de la nostalgie de l'enfance, nous emmène sur la route des vacances au Portugal. Bravo à lui!

Créé en 2013, L'Épître est tout d'abord un laboratoire d'écriture en ligne, ouvert à tout auteur, expérimenté ou néophyte, qui publie chaque semaine deux nouveaux textes. Seules conditions pour pouvoir être publié: le texte doit faire moins de 500 mots et être empreint "d'une recherche de qualité". À ce jour, ce ne sont pas moins de 250 auteurs qui ont été publiés sur le site. L'écrivain Jean-François Haas, qui a reçu en 2017 le Grand Prix SGDL pour le premier recueil de nouvelles pour "Le testament d'Adam", a d'ailleurs récemment confié à La Liberté (11 novembre 2017): "C'est grâce aux jeunes éditeurs fribourgeois Matthieu Corpataux et Lucas Giossi de la revue en ligne L'Épître et de sa version papier que je me suis mis à l'écriture de nouvelles".

Vous griffonnez régulièrement quelques vers et n'osez même pas penser à les publier? L'Épître vous offre cette opportunité... à vos plumes, prêts, partez!

 

Angélique Joye

FacebookPDF